Forums

Atlantic-Sky :: Forums :: Atlantic Sky :: Le Mermoz
 
<< Sujet précédent | Sujet suivant >>
Aventures au Népal : 2ième volet : Retour aux sources.
Aller à la page   <<      
Modérateurs:ATY001_Jacques, ATY002_Christian, ATY020_Yves, ATY029_Michel, com_press, ATY017_Yoann
Auteur Message
ATY027_Guy
samedi 07 janvier 2017 - 10:21:49

Membre enregistré #80
Inscrit(e) le: jeudi 02 avril 2009 - 22:06:52
Messages: 826
salut les amoureux! on va pouvoir vous surveiller!
http://www.eileandonancastle.com/webcam/
Retour en haut
ATY020_Yves
samedi 07 janvier 2017 - 12:32:33
Dir-Tech

Membre enregistré #43
Inscrit(e) le: mardi 06 mai 2008 - 00:48:45
Messages: 1858
Bon, alors pour la suite, un vol est prévu de Plockton à Bergerac en jet d'affaire privé (Embrarer Phenom 100 de chez...Carenado !). Vous pouvez choisir autre chose, bien sûr, comme un Learjet, par exemple...

La route est un peu particulière, donc copiez la route suivante dans votre préparateur de nav IFR préféré...

UK10 GOW FENIK UL612 DCS UN864 WAL UN862 LAMAT UN90 SKESO UN862 DIN UP87 GODAN UN862 TERPO UM616 TUPAR UM184 CNA UN863 VELIN LFBE

Prévoyez deux heures de vol au-dessus du FL300 pour une Vsol de 400 kts en moyenne (849 NM à parcourir).

Bonne prépa...et bons vols
Retour en haut
ATY020_Yves
vendredi 13 janvier 2017 - 02:13:11
Dir-Tech

Membre enregistré #43
Inscrit(e) le: mardi 06 mai 2008 - 00:48:45
Messages: 1858
[Suite de l'histoire]

Ouais, la nuit a été douce...mais qu'est-ce qu'elle a été courte ! Trop courte ! J'ai encore du mal, à mon réveil comateux, à réaliser ce qu'il vient de se passer ces dernières heures. Je vais me marier ! Non, je vais me marier à l'homme que j'aime le plus au Monde. Personne n'imagine à quel point je l'aime, même pas lui. Oh je sais, tout le monde dit ça dans ces moments là. Mais pour moi, c'est une réalité, pas un idéalisme de conte de fée. Je l'aime au point où je voudrais réellement être en lui pour lui donner tout cet amour, et recevoir le sien. Yves me tire de mes pensées: "Chérie, j'ai une idée, mais je ne sais pas si ça va te plaire...
- Dis ton idée, et laisse-moi juger si ça me plaira ou non...
- C'est que j'ai peur que cela te fasse un choc !
- Je ne suis pas en sucre, tu sais...accouche !
- Ben, tu ne crois pas si bien dire...
- Quoi ? Tu es enceint ? dis-je en m'esclaffant de rire.
- Te moque pas ! C'est assez dur comme ça !" Et là, je m'attends à tout...et n'importe quoi, du style : on s'arrête de bosser et on se retire dans une île paradisiaque pour y terminer nos vieux jours. En fait, ce n'est pas si irréaliste. A nous deux, nous en avons les moyens, sous réserve de vendre nos avions, évidemment. Yves reprend : "Il y a deux choses. La première, c'est notre mariage.
- Je t'écoute...
- Cela te brancherai si on se mariait au Népal ?" Ma réaction ne se fait pas attendre, je me blottis contre lui en le couvrant de bisous tendres. Je pense qu'il comprendra la réponse. "Et euh...il y a une deuxième chose..." Là, je me relève et m'assois à califourchon sur lui (rhôoooo ! Meuuh noonnn ! Je sais ce que vous pensez !) et je le regarde droit dans les yeux interrogative. "ah hem, je sais pas comment te dire ça...dit-il hésitant.
- Ben, comme d'hab ! Avec ta franchise et ton honnêteté pour lesquelles je t'aime.
- Comme tu voudras ! Je voudrais un enfant de toi..." Et là, c'est le ciel qui me tombe sur la tête ! Je croyais m'attendre à tout, mais sûrement pas à ça. Tu parles d'un choc ! Cela me fait l'effet d'un coup de massue, et ça a les même conséquences : j'ai plein d'étoiles devant les yeux, je me sens partir...Bon ben salut...

Petit à petit, mes sens reviennent. Une main me caresse doucement la tête. Pas un bruit, pas un mot prononcé, aucune agitation autour de moi, juste cette main qui me caresse, tandis que je sens un bras qui m'enlace doucement. C'est une sensation très agréable. Je sens la chaleur de son corps. Mon cerveau recommence à fonctionner progressivement et les idées, la logique redeviennent des concepts familiers. Et puis tout me revient, là. Mes premiers mots sont :"Tu parles d'un choc...
- Chhht, calme, mon amour." Décidément, j'adore être dorlotée comme ça, je ne m'en lasserai jamais. Alors je me laisse aller, je me lâche, et forcément...je pleure. Cela fait trop d'émotions en trop peu de temps et je n'arrive plus à savoir comment réagir. Enfin, moi, si, mais mon corps s'est mis en gréve. Même mon cerveau est incrédule. Alors je demande à Yves de me redire exactement ses derniers mot avant que je tourne de l'oeil. Et il le fait. Et je m'effondre en larmes de plus belle. S'il voulait me faire un cadeau, c'était bien celui-là. Ben quoi ? Une femme reste une femme, non ?

Je me calme un peu et lui demande : "Et maintenant ?
- Oh là, tout de suite ? On se prépare tranquillement, nous sommes attendus en bas.
- Ah ? Encore une surprise ?
- Euh, non. Juste le p'tit déj." C'était sans compter avec Lord McKingley.

En arrivant au rez-de-chaussée, McKinglez me présente sa gouvernante, fort jolie d'ailleurs et qui se prénomme Jessica. Cette dernière m'invite à l'accompagner dans une autre pièce du château. Cette pièce agréablement chauffée, est d'une taille modeste comparée aux autres pièces du château. De deux claquements de mains de Jessica, deux soubrettes (comment les appeler autrement, tant cela me semble caricatural) se pointent aussitôt vers moi et entreprennent de me dévêtir, pas entièrement toutefois. Je me laisse faire, mais je suis d'une nature curieuse. J'espère qu'il ne va rien m'arriver de fâcheux. Bien au contraire. Une fois que je me retrouve juste en sous-vêtements (fort sexy, d'ailleurs, mais elles ne le remarquent même pas), l'une des soubrettes (Amelia, je crois) va chercher dans un réduit une robe splendide. Tout ceci se passe sans qu'un seul mot ne sois prononcé, juste des gestes, précis et parfaitement coordonnés, comme si elles jouaient une partition de musique longuement répétée. Ensuite, elles s'occupent de mes longs cheveux. Elles font attention à respecter ce que je suis, ma personnalité. A la fin, elles approchent un grand miroir en face de moi, côté non réfléchissant, pour commencer. Elles me bandent doucement les yeux avec un foulard de soie. "Are you ready ? me demande Jessica.
- I think so (je pense, oui)", réponds-je un peu incertaine.

Le bandeau tombe, et en face de moi, je vois une femme magnifique, une vraie princesse sortie des contes des mille et une nuits. Et cette femme, c'est moi.

Jessica m'accompagne au salon pour y retrouver mon homme et McKingley. Lorsque j'apparais, je vois tout de suite briller les yeux de mon fiancé. Cela m'émeut autant que lui. McKingley s'approche de moi et m'invite à m'asseoir. "Votre séjour ici touche à sa fin, nous dit-il. Vous partez cet après-midi. Une voiture vous conduira à Plockton d'où vous emprunterez mon jet privé pour Bergerac. De là, les lignes régulières vous emmèneront jusqu'à Katmandou, où vous êtes d'ores et déjà attendus.
- Hein ? réussis-je seulement à prononcer.
- Oui, mon amour, répond Yves, tout est déjà organisé. A moins que tu ne refuses, bien sûr.
- Comment as-tu réussi ce tour de force.
- Euh, en fait, c'était un pari sur notre avenir. Et je l'ai gagné. Enfin, je crois."

Alors, je me lève, et je m'approche d'Yves pour l'embrasser passionnément. Puis je questionne: "Mais...et cette robe ?
- Elles est à vous, me fait Lord McKingley. C'est mon cadeau de fiançailles.
- Mais elle vaut une fortune !
- Ne me vexez pas ma chère, l'amour n'a pas de prix, n'est-ce pas ?
- Je ne sais pas comment vous remercier...
- Soyez heureuse, et votre dette sera remboursée au centuple."

Et voilà comment un banal séjour en Grande Bretagne se transforme en une aventure inoubliable. Mais bien des choses allaient m'arriver encore, sans que je n'en soupçonne le moindre indice...

[Je voulais continuer, mais cela aurait fait trop long pour ce post, ce qui aurait nuit à sa lisibilité. Donc suite au prochain post, avec des images cette fois.]



[ Édité vendredi 13 janvier 2017 - 02:22:45 ]
Retour en haut
Aller à la page   <<       

Allez à:     Retour en haut

Fil d’informations pour ce sujet: RSS 0.92 Fil d’informations pour ce sujet: RSS 2.0 Fil d’informations pour ce sujet: RDF
Powered by e107 Forum System